Pendant que je tirais sur le St. Louis Gateway Arch avec un drone après des mois de planification et de paperasse

Dovetail m'a engagé pour ce projet en novembre 2018 afin de capturer l'arche de la passerelle de St. Louis avec un drone. Nous avons commencé les formalités administratives en janvier 2019. Cela a commencé avec l'approbation du parc national Gateway Arch. Ce n'était pas trop difficile car ils avaient besoin de photos et de vidéos, mais ils n'auraient pas donné les documents définitifs tant que nous n'aurions pas obtenu l'approbation de l'espace aérien de la FAA.

À la FAA, nous avons été retardés de près de 4 mois en raison des inondations sur le fleuve Mississippi. Cela a joué en notre faveur car au début, ils ne nous ont approuvé qu’à 400 pieds. Le premier rendez-vous de mai a été annulé, nous avons donc eu le temps d'aller à une altitude supérieure. J'ai soumis une demande d'autorisation pour survoler le parc, jusqu'à 800 pieds et la nuit. N'oubliez pas qu'il n'y a aucune altitude à zéro dans cette zone en raison de l'hélicoptère de tourisme installé au bord de la rivière, de la proximité de l'aéroport et de l'Arco, qui figure sur la liste antiterroriste du ministère de la Sécurité nationale pour les monuments. national. J'ai souvent parlé avec le représentant de la FAA pour expliquer notre projet et tout ce dont nous avions besoin. Il a donc dû se rendre chez le responsable de l'aéroport du centre-ville pour obtenir son approbation. Le contrôle de la circulation aérienne remplace la FAA dans le processus décisionnel, de sorte que l'agent de la FAA a toujours besoin de la bénédiction du directeur de la tour. Après plusieurs allers et retours sur quelques semaines, il a finalement été approuvé.

La FAA a été approuvée par le Service des parcs nationaux afin d'obtenir son document officiel d'autorisation de vol afin que nous puissions survoler le parc. Mais ne vous précipitez pas à l'intérieur du parc. Ces deux approbations ont ensuite été envoyées au ministère de l'Intérieur pour obtenir l'approbation du lancement depuis l'intérieur du parc. Ils ont reçu la paperasse 3 jours avant la date prévue pour le film. Je ne sais pas quand ils l'ont approuvé, mais au final, je n'ai même pas été lancé depuis l'intérieur du parc. Je me suis envolé du quai de la rivière sur le front de mer. Cela m'a donné la meilleure vue sur le drone dans tout le parc.

Le matin du tournage, nous avons été retardés de 2 heures en raison d'une tempête folle. Une fois finalement nettoyés, les bateaux fluviaux se dirigèrent vers l’eau pour prendre quelques clichés de l’eau avec la ville à l’arrière-plan. C’était un autre photographe qui tirait d’un remorqueur qui se trouvait également dans la rivière. Il y avait toutes sortes de problèmes pour aligner les bateaux fluviaux en raison du courant fluvial et des barges qui sont arrivées. Heureusement, j'ai pu compresser et obtenir tous les angles en quelques minutes.

Nous nous sommes séparés au milieu de la journée et nous nous sommes retrouvés la nuit pour prendre des photos du coucher du soleil et des photos de nuit lorsque les lumières de la ville étaient allumées. Ils se sont même coordonnés avec le stade Busch pour allumer les lumières pour nos photos.

Cela fait 8 mois de paperasse ennuyeuse mais je le referais en un clin d'œil.

À propos de l'auteur

Justin Barr est un photographe et vidéographe de drones basé à St. Louis, MO. Vous pouvez voir plus de son travail sur son site Web et assurez-vous de le suivre sur Instagram. Cet article a également été publié ici et partagé avec autorisation.

Article intéressant et traduit pour vous depuis cette source. Il est apparu en premier chez

Source link

Pendant que je tirais sur le St. Louis Gateway Arch avec un drone après des mois de planification et de paperasse
4.9 (98%) 32 votes